Le roi David jouant de la harpe
Index Table
Psaume précédent Psaume suivant
L’Apôtre Saint-Paul invite les fidèles, qui se rassemblent dans l’attente de l’avènement de leur Seigneur, à chanter ensemble des psaumes, des hymnes et des cantiques inspirés (cf. Col 3, 16). Le chant est en effet le signe de l’allégresse du cœur (cf. Ac 2, 46). Aussi Saint Augustin dit-il justement : « Chanter est le fait de celui qui aime » (Sermon 336, 1 : PL 38, 1472), et selon un proverbe ancien : « Bien chanter, c’est prier deux fois ». PGMR №39
Jésus a cité
ce psaume
v. 22s : Mt 21,42
v. 22s : Mc 12,10
v. 22s : Lc 20,17
v. 26 : Mt 23,39
v. 26 : Lc 13,35

Psaume 117 (hébreu 118)

Le jour que le Seigneur a fait

 
 
Alléluia !

 
1
Rendez grâce au Seigneur : Il est bon ! *
 
 
   Éternel est son amour !

 
2
Oui, que le dise Israël :
 
 
   Éternel est son amour ! †
 
3
Que le dise la maison d’Aaron[1] :
 
 
   Éternel est son amour ! *
 
4
Qu’ils le disent, ceux qui craignent le Seigneur :
 
 
   Éternel est son amour !

           

 
5
Dans mon angoisse j’ai crié vers le Seigneur,
 
 
et lui m’a exaucé, mis au large.
 
6
Le Seigneur est pour moi, je ne crains pas ;
 
 
que pourrait un homme contre moi ?
 
7
Le Seigneur est avec moi pour me défendre,
 
 
et moi, je braverai mes ennemis.

 
8
Mieux vaut s’appuyer sur le Seigneur
 
 
   que de compter sur les hommes ; *
 
9
mieux vaut s’appuyer sur le Seigneur
 
 
   que de compter sur les puissants !

 
10
Toutes les nations m’ont encerclé :
 
 
au nom du Seigneur, je les détruis !
 
11
Elles m’ont cerné, encerclé :
 
 
au nom du Seigneur, je les détruis !
 
12
Elles m’ont cerné comme des guêpes : †
 
 
(– ce n’était qu’un feu de ronces –) *
 
 
au nom du Seigneur, je les détruis !

 
13
On m’a poussé, bousculé pour m’abattre ;
 
 
mais le Seigneur m’a défendu.
 
14
Ma force et mon chant, c’est le Seigneur ;
 
 
il est pour moi le salut.

 
15
Clameurs de joie et de victoire *
 
 
sous les tentes des justes :
 
 
« Le bras du Seigneur est fort,
 
16
 le bras du Seigneur se lève, *
 
 
le bras du Seigneur est fort ! »

 
17
Non, je ne mourrai pas, je vivrai
 
 
pour annoncer les actions du Seigneur :
 
18
il m’a frappé, le Seigneur, il m’a frappé,
 
 
mais sans me livrer à la mort.

           

 
19
Ouvrez-moi les portes de justice :
 
 
j’entrerai, je rendrai grâce au Seigneur.
 
20
« C’est ici la porte du Seigneur :
 
 
qu’ils entrent, les justes ! »
 
21
Je te rends grâce car tu m’as exaucé :
 
 
tu es pour moi le salut.

 
22
La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs
 
 
est devenue la pierre d’angle :
 
23
c’est là l’œuvre du Seigneur,
 
 
la merveille devant nos yeux.
 
24
Voici le jour que fit le Seigneur,
 
 
qu’il soit pour nous jour de fête et de joie !

           

 
25
Donne, Seigneur, donne le salut !
 
 
Donne, Seigneur, donne la victoire !

 
26
Béni soit au nom du Seigneur
 
 
   celui qui vient ! *
 
 
De la maison du Seigneur,
 
 
   nous vous bénissons !

 
27
Dieu, le Seigneur, nous illumine. *
 
 
Rameaux en main, formez vos cortèges
 
 
 jusqu’auprès de l’autel.

 
28
Tu es mon Dieu, je te rends grâce, *
 
 
mon Dieu, je t’exalte !

           

 
29
Rendez grâce au Seigneur : Il est bon !
 
 
   Éternel est son amour !
Doxologie
 
 
Gloire au Père… Voir le détail
Après un distique :
 
 
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, *
 
 
pour les siècles des siècles. Amen.
Après un tristique :
 
 
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, †
 
 
au Dieu qui est, qui était et qui vient, *
 
 
pour les siècles des siècles. Amen.
Après une strophe de quatre ou six lignes :
 
 
Rendons gloire au Père tout-puissant,
 
 
à son Fils, Jésus Christ, le Seigneur,
 
 
à l’Esprit qui habite en nos cœurs,
 
 
pour les siècles des siècles. Amen.
Oraison
Dans la joie, Seigneur, nous te rendons grâce pour ce jour que tu as fait, ce jour où tu as donné la victoire à ton Fils venu dans ce monde mener ton combat contre les puissants. C’est lui la pierre rejetée par les bâtisseurs et devenue la pierre d’angle de ton Église. Avec le peuple que sa résurrection a libéré et qui n’a plus rien à craindre de la mort, nous proclamons : Éternel est ton amour ! Béni soit en ton nom celui qui vient, Jésus, le Christ, notre Sauveur !

Version œcuménique. Texte liturgique.
Copyright © 2012 A.E.L.F. pour la traduction des psaumes, les oraisons et les titres.
Tous droits réservés.

Psalmodiez à l’aide de tons simples
Si vous êtes débutant ou si vous manquez d’expérience, voici quelques tons simples, accompagnés de pré-écoutes, qui vous permettront d’accéder à tout l’art de la psalmodie par versets.
Pour en savoir plus sur la psalmodie cliquez-ici.
Éclairage sur le Psaume 117
Je ne mourrai pas, je vivrai !
— “La pierre rejetée par les bâtisseurs est devenue pierre d’angle”. Jésus s’applique l’image de la pierre rejetée (Mt 21,42 ; 1P 2,4). Et quand il entre dans le temple, les enfants chantent : “Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur.” Extrait de La bible des peuples
Notes
  1. Aaron, frère de Moïse, est considéré comme l'ancêtre et le modèle des prêtres et tout spécialement du Grand Prêtre de Jérusalem. La maison d'Aaron désigne la famille sacerdotale et lévitique.
Index Table
Psaume précédent Psaume suivant