Le roi David jouant de la harpe
Index Table
Psaume précédent Psaume suivant
« Le psaume n’est pas destiné à être lu des yeux mais à être proféré par la bouche. Qui dit le psaume mange la Parole en vue de devenir lui-même ce qu’il dit. Celui qui psalmodie en vérité devient lui-même psaume pour Dieu. » Père Joseph Gelineau

Psaume 134 (hébreu 135)

Tout ce que veut le Seigneur, il le fait

 
1
Alléluia !

 
 
Louez le nom du Seigneur,
 
 
louez-le, serviteurs du Seigneur
 
2
qui veillez dans la maison du Seigneur,
 
 
dans les parvis de la maison de notre Dieu.

 
3
Louez la bonté du Seigneur,
 
 
célébrez la douceur de son nom.
 
4
C’est Jacob que le Seigneur a choisi,
 
 
Israël dont il a fait son bien.

 
5
Je le sais, le Seigneur est grand :
 
 
notre Maître est plus grand que tous les dieux.
 
6
Tout ce que veut le Seigneur, il le fait *
 
 
au ciel et sur la terre,
 
 
 dans les mers et jusqu’au fond des abîmes.

 
7
De l’horizon, il fait monter les nuages ; †
 
 
il lance des éclairs, et la pluie ruisselle ; *
 
 
il libère le vent qu’il tenait en réserve.

 
8
Il a frappé les aînés de l’Égypte,
 
 
les premiers-nés de l’homme et du bétail.
 
9
Il envoya des signes et des prodiges,
 
 
 chez toi, terre d’Égypte, *
 
 
sur Pharaon et tous ses serviteurs.

 
10
Il a frappé des nations en grand nombre
 
 
et fait périr des rois valeureux :
 
11
(Séhon, le roi des Amorites[1], Og, le roi de Basan,
 
 
et tous les royaumes de Canaan ;)
 
12
il a donné leur pays en héritage,
 
 
en héritage à Israël, son peuple.

           

 
13
Pour toujours, Seigneur, ton nom !
 
 
D’âge en âge, Seigneur, ton mémorial !
 
14
Car le Seigneur rend justice à son peuple :
 
 
par égard pour ses serviteurs, il se reprend.

 
15
Les idoles des nations : or et argent,
 
 
ouvrage de mains humaines.
 
16
Elles ont une bouche et ne parlent pas,
 
 
des yeux et ne voient pas.

 
17
Leurs oreilles n’entendent pas,
 
 
et dans leur bouche, pas le moindre souffle.
 
18
Qu’ils deviennent comme elles, tous ceux qui les font,
 
 
ceux qui mettent leur foi en elles.

 
19
Maison d’Israël, bénis le Seigneur,
 
 
maison d’Aaron[2], bénis le Seigneur,
 
20
maison de Lévi, bénis le Seigneur,
 
 
et vous qui le craignez, bénissez le Seigneur !

 
21
Béni soit le Seigneur depuis Sion[3],
 
 
lui qui habite Jérusalem !
Doxologie
 
 
Gloire au Père… Voir le détail
Après un distique :
 
 
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, *
 
 
pour les siècles des siècles. Amen.
Après un tristique :
 
 
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, †
 
 
au Dieu qui est, qui était et qui vient, *
 
 
pour les siècles des siècles. Amen.
Après une strophe de quatre ou six lignes :
 
 
Rendons gloire au Père tout-puissant,
 
 
à son Fils, Jésus Christ, le Seigneur,
 
 
à l’Esprit qui habite en nos cœurs,
 
 
pour les siècles des siècles. Amen.
Oraison
Maître éternel à qui rien ne résiste au ciel, sur terre, au fond des abîmes, il nous est bon de célébrer ton nom par Jésus, le Christ, notre Seigneur : par lui tu as vaincu les ennemis de ton règne ; en lui tu as rendu justice à tes serviteurs. Ne permets pas que ton Église de ce temps s’en remette à l’esprit du monde, mais tiens-la dans ta louange et daigne la bénir encore et toujours.

Version œcuménique. Texte liturgique.
Copyright © 2012 A.E.L.F. pour la traduction des psaumes, les oraisons et les titres.
Tous droits réservés.

Psalmodiez à l’aide de tons simples
Si vous êtes débutant ou si vous manquez d’expérience, voici quelques tons simples, accompagnés de pré-écoutes, qui vous permettront d’accéder à tout l’art de la psalmodie par versets.
Pour en savoir plus sur la psalmodie cliquez-ici.
Notes
  1. Les Amorites sont des peuplades nomades qui s'imposeront au début du deuxième millénaire dans les royaumes de Mésopotamie et de Syrie. Le célèbre Hammourabi qui fondera un empire à Babylone vers 1800 av. J-C, est un Amorite, comme Abraham et les patriarches.
  2. Aaron, frère de Moïse, est considéré comme l'ancêtre et le modèle des prêtres et tout spécialement du Grand Prêtre de Jérusalem. La maison d'Aaron désigne la famille sacerdotale et lévitique.
  3. Sion désigne la vieille ville de Jérusalem ( voir la carte) dont le roi David s'empara aux environs de l'an 1000 av. J-C (2 S 5, 6-10). De Sion vient le mot sionisme, qui désigne le mouvement qui a amené les Juifs dispersés à coloniser, puis à reconquérir la Palestine sur plus d'un siècle (Is 35, 10; 62).
Index Table
Psaume précédent Psaume suivant