Le roi David jouant de la harpe
Index Table
Psaume précédent Psaume suivant
« En tant que prière, les psaumes sont des manifestations de l’âme et de la foi, où tous peuvent se reconnaître et dans lesquels se communique cette expérience de proximité particulière avec Dieu à laquelle chaque homme est appelé. » Benoît XVI
Langue française
 
Universalis lingua

Psaume 17 (hébreu 18)

Il m’a libéré, car il m’aime

 
2
Je t’aime, Seigneur, ma force :
 
 
Seigneur, mon roc, ma forteresse,
 
3
Dieu mon libérateur, le rocher qui m’abrite,
 
 
mon bouclier, mon fort, mon arme de victoire !

 
4
Louange à Dieu ! †
 
 
Quand je fais appel au Seigneur, *
 
 
je suis sauvé de tous mes ennemis.

           

 
5
Les liens de la mort m’entouraient,
 
 
le torrent fatal m’épouvantait ;
 
6
des liens infernaux m’étreignaient :
 
 
j’étais pris aux pièges de la mort.

 
7
Dans mon angoisse, j’appelai le Seigneur ;
 
 
vers mon Dieu, je lançai un cri ;
 
 
de son temple il entend ma voix :
 
 
mon cri parvient à ses oreilles.

 
8
La terre titube et tremble, †
 
 
les assises des montagnes frémissent,
 
 
secouées par l’explosion de sa colère.

 
9
Une fumée sort de ses narines, †
 
 
de sa bouche, un feu qui dévore,
 
 
une gerbe de charbons embrasés.

 
10
Il incline les cieux et descend,
 
 
une sombre nuée sous ses pieds :
 
11
d’un kéroub[1], il fait sa monture,
 
 
il vole sur les ailes du vent.

           

 
12
Il se cache au sein des ténèbres †
 
 
et dans leurs replis se dérobe :
 
 
nuées sur nuées, ténèbres diluviennes.

 
13
Une lueur le précède, †
 
 
ses nuages déferlent :
 
 
grêle et gerbes de feu.

 
14
Tonnerre du Seigneur dans le ciel, *
 
 
le Très-Haut fait entendre sa voix :
 
 
 grêle et gerbes de feu.
 
15
De tous côtés, il tire des flèches,
 
 
il décoche des éclairs, il répand la terreur.

 
16
Alors le fond des mers se découvrit,
 
 
les assises du monde apparurent,
 
 
sous ta voix menaçante, Seigneur,
 
 
au souffle qu’exhalait ta colère.

 
17
Des hauteurs il tend la main pour me saisir,
 
 
il me retire du gouffre des eaux ;
 
18
il me délivre d’un puissant ennemi,
 
 
d’adversaires plus forts que moi.

 
19
Au jour de ma défaite ils m’attendaient,
 
 
mais j’avais le Seigneur pour appui.
 
20
Et lui m’a dégagé, mis au large,
 
 
il m’a libéré, car il m’aime.

           

 
21
Le Seigneur me traite selon ma justice,
 
 
il me donne le salaire des mains pures,
 
22
car j’ai gardé les chemins du Seigneur,
 
 
jamais je n’ai trahi mon Dieu.

 
23
Ses ordres sont tous devant moi,
 
 
jamais je ne m’écarte de ses lois.
 
24
Je suis sans reproche envers lui,
 
 
je me garde loin du péché.
 
25
Le Seigneur me donne selon ma justice,
 
 
selon la pureté des mains que je lui tends.

 
26
Tu es fidèle envers l’homme fidèle,
 
 
sans reproche avec l’homme sans reproche ;
 
27
envers qui est loyal, tu es loyal,
 
 
tu ruses avec le pervers.

 
28
Tu sauves le peuple des humbles ;
 
 
les regards hautains, tu les rabaisses.
 
29
Tu es la lumière de ma lampe,
 
 
Seigneur mon Dieu, tu éclaires ma nuit.
 
30
Grâce à toi, je saute le fossé,
 
 
grâce à mon Dieu, je franchis la muraille.

           

 
31
Ce Dieu a des chemins sans reproche, †
 
 
la parole du Seigneur est sans alliage,
 
 
il est un bouclier pour qui s’abrite en lui.

 
32
Qui est Dieu, hormis le Seigneur ?
 
 
le Rocher, sinon notre Dieu ?
 
33
C’est le Dieu qui m’emplit de vaillance
 
 
et m’indique un chemin sans reproche.

 
34
Il me donne l’agilité du chamois,
 
 
il me tient debout sur les hauteurs,
 
35
il exerce mes mains à combattre
 
 
et mon bras, à tendre l’arc.

           

 
36
Par ton bouclier tu m’assures la victoire,
 
 
ta droite me soutient, ta patience m’élève.
 
37
C’est toi qui allonges ma foulée
 
 
sans que faiblissent mes chevilles.

 
38
Je poursuis mes ennemis, je les rejoins,
 
 
je ne reviens qu’après leur défaite ;
 
39
je les abats : ils ne pourront se relever ;
 
 
ils tombent : les voilà sous mes pieds.

 
40
Pour le combat tu m’emplis de vaillance ;
 
 
devant moi tu fais plier mes agresseurs.
 
41
Tu me livres des ennemis en déroute ;
 
 
j’anéantis mes adversaires.

 
42
Ils appellent ? pas de sauveur !
 
 
le Seigneur ? pas de réponse !
 
43
J’en fais de la poussière pour le vent,
 
 
de la boue qu’on enlève des rues.

 
44
Tu me libères des querelles du peuple,
 
 
tu me places à la tête des nations.
 
 
Un peuple d’inconnus m’est asservi :
 
45
au premier mot, ils m’obéissent.

 
 
Ces fils d’étrangers se soumettent ; †
 
46
ces fils d’étrangers capitulent :
 
 
en tremblant ils quittent leurs bastions.

           

 
47
Vive le Seigneur ! Béni soit mon Rocher !
 
 
Qu’il triomphe, le Dieu de ma victoire,
 
48
ce Dieu qui m’accorde la revanche,
 
 
qui soumet à mon pouvoir les nations !

 
49
Tu me délivres de tous mes ennemis, †
 
 
tu me fais triompher de l’agresseur,
 
 
tu m’arraches à la violence de l’homme.

 
50
Aussi, je te rendrai grâce parmi les peuples,
 
 
Seigneur, je fêterai ton nom.
 
51
Il donne à son roi de grandes victoires, *
 
 
il se montre fidèle à son messie,
 
 
 à David et sa descendance, pour toujours.
Doxologie
 
 
Gloire au Père… Voir le détail
Après un distique :
 
 
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, *
 
 
pour les siècles des siècles. Amen.
Après un tristique :
 
 
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, †
 
 
au Dieu qui est, qui était et qui vient, *
 
 
pour les siècles des siècles. Amen.
Après une strophe de quatre ou six lignes :
 
 
Rendons gloire au Père tout-puissant,
 
 
à son Fils, Jésus Christ, le Seigneur,
 
 
à l’Esprit qui habite en nos cœurs,
 
 
pour les siècles des siècles. Amen.
Oraison
Dieu, notre libérateur, tu t’es montré fidèle à ton Messie en le tirant du gouffre de la mort, en le plaçant à la tête des nations. Ne considère encore que sa fidélité, donne-nous le salaire de sa justice : que ta force soit notre rempart, et ta Parole notre lampe, afin que nos combats soient victorieux, et nos chemins sans reproche.

Version œcuménique. Texte liturgique.
Copyright © 2012 A.E.L.F. pour la traduction des psaumes, les oraisons et les titres.
Tous droits réservés.

Psalmodiez à l’aide de tons simples
Si vous êtes débutant ou si vous manquez d’expérience, voici quelques tons simples, accompagnés de pré-écoutes, qui vous permettront d’accéder à tout l’art de la psalmodie par versets.
Pour en savoir plus sur la psalmodie cliquez-ici.
Éclairage sur le Psaume 17
Un libérateur rend grâce à Dieu.
— Ce psaume célèbre une victoire. Enthousiasme, ferveur, gratitude : Dieu a ébranlé l’univers pour venir à mon aide. Extrait de La bible des peuples
Appel de l’innocent.
Dieu qui fais justice, tu as entendu la pleinte du Christ et tu l’as délivré du Mauvais. Écoute maintenant la prière de ton Église que l’agresseur veut jetter à terre. Libère-la par l’épée de ta Parole, et fais-lui voir les merveilles de ta grâce. Extrait de la Bible de Jérusalem, édition de référence avec notes et augmentée de clefs de lecture, aux éditions Fleurus/Cerf
Notes
  1. Kéroub est le singulier de kéroubim. Les kéroubim, ou chérubins, sont des anges qui notamment défendent l'accès d'Adam et Ève à l'arbre de vie (Gn 3, 24), qui abritent l'Arche au Temple (Ex 25, 18-19 ; 1 R 6, 23-29), qui soutiennent le trône de Dieu (Ps 79, 2), qui tirent son char (Ez 10, 1), qui lui servent de monture (Ps 17, 11). Ils sont traditionnellement représentés sous les traits d'un très jeune enfant ailé. Dans l'iconographie ancienne, en mésopotamie particulièrement, ils sont représentés sous la forme d'un taureau ailé à tête humaine.
Index Table
Psaume précédent Psaume suivant