Le roi David jouant de la harpe
Index Table
Psaume précédent Psaume suivant
« Celui qui psalmodie dans la Liturgie des Heures ne psalmodie pas tellement en son propre nom qu’au nom de tout le Corps du Christ, et même en tenant la place du Christ lui-même. Lire la suite...Si l’on se rappelle cela, les difficultés disparaissent, au cas où l’on s’aperçoit que les sentiments intimes, tandis que l’on psalmodie, sont en désaccord avec les sentiments exprimés par le psaume ; par exemple, si étant accablé de tristesse, on rencontre un psaume de jubilation, ou bien, dans le succès, un psaume de lamentation. Dans la prière purement privée, il est facile d’éviter cet inconvénient, car on est libre de choisir un psaume accordé à ses sentiments. Mais dans l’office divin, on ne psalmodie pas à titre privé : c’est au nom de l’Église que le cycle officiel des psaumes est pratiqué même par celui qui dit une Heure en étant seul. Celui qui psalmodie au nom de l’Église peut toujours trouver un motif de joie ou de tristesse car, en ce sens aussi, se vérifie la parole de l’Apôtre : “Joyeux avec ceux qui sont joyeux, pleurant avec ceux qui pleurent” (Rm 12, 15) ; et ainsi la fragilité humaine, blessée par l’amour de soi, est guérie à ce niveau de charité où l’âme s’accorde avec la voix chez celui qui psalmodie. » PGLH №108, Cf. Saint Benoît, Règle

Psaume 76 (hébreu 77)

Dieu oublierait-il d’avoir pitié ?

 
2
Vers Dieu, je crie mon appel !
 
 
Je crie vers Dieu : qu’il m’entende !

 
3
Au jour de la détresse, je cherche le Seigneur ; †
 
 
la nuit, je tends les mains sans relâche,
 
 
mon âme refuse le réconfort.

 
4
Je me souviens de Dieu, je me plains ;
 
 
je médite et mon esprit défaille.
 
5
Tu refuses à mes yeux le sommeil ;
 
 
je me trouble, incapable de parler.

 
6
Je pense aux jours d’autrefois,
 
 
aux années de jadis ;
 
7
la nuit, je me souviens de mon chant,
 
 
je médite en mon cœur, et mon esprit s’interroge.

 
8
Le Seigneur ne fera-t-il que rejeter,
 
 
ne sera-t-il jamais plus favorable ?
 
9
Son amour a-t-il donc disparu ?
 
 
S’est-elle éteinte, d’âge en âge, la parole ?

 
10
Dieu oublierait-il d’avoir pitié,
 
 
dans sa colère a-t-il fermé ses entrailles ?
 
11
J’ai dit : « Une chose me fait mal,
 
 
la droite du Très-Haut a changé. »

 
12
Je me souviens des exploits du Seigneur,
 
 
je rappelle ta merveille de jadis ;
 
13
je me redis tous tes hauts faits,
 
 
sur tes exploits je médite.

           

 
14
Dieu, la sainteté est ton chemin !
 
 
Quel Dieu est grand comme Dieu ?

 
15
Tu es le Dieu qui accomplis la merveille,
 
 
qui fais connaître chez les peuples ta force :
 
16
tu rachetas ton peuple avec puissance,
 
 
les descendants de Jacob et de Joseph.

 
17
Les eaux, en te voyant, Seigneur, †
 
 
les eaux, en te voyant, tremblèrent,
 
 
l’abîme lui-même a frémi.

 
18
Les nuages déversèrent leurs eaux, †
 
 
les nuées donnèrent de la voix,
 
 
la foudre frappait de toute part.

 
19
Au roulement de ta voix qui tonnait, †
 
 
tes éclairs illuminèrent le monde,
 
 
la terre s’agita et frémit.

 
20
Par la mer passait ton chemin, †
 
 
tes sentiers, par les eaux profondes ;
 
 
et nul n’en connaît la trace.

 
21
Tu as conduit comme un troupeau ton peuple
 
 
par la main de Moïse et d’Aaron[1].
Doxologie
 
 
Gloire au Père… Voir le détail
Après un distique :
 
 
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, *
 
 
pour les siècles des siècles. Amen.
Après un tristique :
 
 
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, †
 
 
au Dieu qui est, qui était et qui vient, *
 
 
pour les siècles des siècles. Amen.
Après une strophe de quatre ou six lignes :
 
 
Rendons gloire au Père tout-puissant,
 
 
à son Fils, Jésus Christ, le Seigneur,
 
 
à l’Esprit qui habite en nos cœurs,
 
 
pour les siècles des siècles. Amen.
Oraison
Nous rappelons, Seigneur, tes exploits et tes hauts faits : tu as ressuscité Jésus, comme tu avais libéré ton peuple en faisant passer son chemin par la mer. Quand la détresse de ce temps trouble ton Église, soutiens sa longue prière : qu’elle garde en mémoire ta fidélité de toujours.

Version œcuménique. Texte liturgique.
Copyright © 2012 A.E.L.F. pour la traduction des psaumes, les oraisons et les titres.
Tous droits réservés.

Psalmodiez à l’aide de tons simples
Si vous êtes débutant ou si vous manquez d’expérience, voici quelques tons simples, accompagnés de pré-écoutes, qui vous permettront d’accéder à tout l’art de la psalmodie par versets.
Pour en savoir plus sur la psalmodie cliquez-ici.
Éclairage sur le Psaume 76
Rappel des oeuvres du Seigneur
Nous sommes pressés de toutes parts, mais non écrasés (2 Cor 4, 8). Extrait du Psautier monastique de Solesmes
Notes
  1. Aaron, frère de Moïse, est considéré comme l'ancêtre et le modèle des prêtres et tout spécialement du Grand Prêtre de Jérusalem.
Index Table
Psaume précédent Psaume suivant