Le roi David jouant de la harpe
Index Table
Psaume précédent Psaume suivant
La prière du déprimé « Au déprimé et au grand anxieux, je ne conseille pas de chercher à “faire oraison” au sens de sainte Thérèse d’Avila. Dans leur état, ils ne pourront pas se poser dans le silence Lire la suite...intérieur devant Dieu, ils seront aussitôt envahis par leurs pensées négatives et cela aggravera leurs troubles. En revanche, qu’ils récitent les prières vocales qu’ils trouvent les plus accordées à leur état. Il y a celles de nombreux saints, mais surtout le chapelet et les psaumes. Qu’ils récitent, même sans goût, même sans arriver à se concentrer sur ce qu’ils disent : Dieu fait le reste, c’est-à-dire tout. Le chapelet est reposant, et dans les psaumes, ils retrouveront tous leurs états d’âme pénibles offerts à Dieu par la bouche de David. Et qu’ils n’aient pas de scrupules : c’est le Saint-Esprit qui nous a offert psaumes et chapelet. Ne méprisons pas les moyens qu’il nous donne sous le prétexte de “rester fidèles à l’oraison”. C’est Dieu, bon médecin, qui décide ce dont nous avons besoin en fonction de notre état du moment. À nous d’écouter le Docteur. » Dominique Megglé, rubrique Psy-Spi de Parole et Prière de juillet 2012

Psaume 77 (hébreu 78)

Qu’ils n’oublient pas...

 
1
Écoute ma loi, ô mon peuple,
 
 
tends l’oreille aux paroles de ma bouche.
 
2
J’ouvrirai la bouche pour une parabole,
 
 
je publierai ce qui fut caché dès l’origine.

 
3
Nous avons entendu et nous savons
 
 
ce que nos pères nous ont raconté ;
 
4
nous le redirons à l’âge qui vient,
 
 
sans rien cacher à nos descendants :
 
 
les titres de gloire du Seigneur,
 
 
sa puissance et les merveilles qu’il a faites.

 
5
Il fixa une règle en Jacob,
 
 
il établit en Israël une loi,
 
 
loi qui ordonnait à nos pères
 
 
d’enseigner ces choses à leur fils,
 
6
pour que l’âge suivant les connaisse,
 
 
et leur descendance à venir.

 
 
Qu’ils se lèvent et les racontent à leurs fils
 
7
pour qu’ils placent en Dieu leur espoir
 
 
et n’oublient pas les exploits du Seigneur
 
 
mais observent ses commandements.

 
8
Qu’ils ne soient pas, comme leurs pères,
 
 
une génération indocile et rebelle,
 
 
génération de cœurs inconstants
 
 
et d’esprits infidèles à Dieu.

           

 
9
Les fils d’Éphraïm, archers d’élite,
 
 
se sont enfuis, le jour du combat :
 
10
ils n’ont pas gardé l’alliance de Dieu,
 
 
ils refusaient de suivre sa loi ;
 
11
ils avaient oublié ses exploits,
 
 
les merveilles dont ils furent les témoins.

 
12
Devant leurs pères il accomplit un miracle
 
 
en Égypte, au pays de Tanis :
 
13
il fend la mer, il les fait passer,
 
 
dressant les eaux comme une digue ;
 
14
le jour, il les conduit par la nuée,
 
 
et la nuit, par la lumière d’un feu.

 
15
Il fend le rocher du désert,
 
 
les désaltère aux eaux profondes ;
 
16
de la roche, il tire des ruisseaux
 
 
qu’il fait dévaler comme un fleuve.

 
17
Mais ils péchaient encore contre lui,
 
 
dans les lieux arides ils bravaient le Très-Haut ;
 
18
ils tentaient le Seigneur dans leurs cœurs,
 
 
ils réclamèrent de manger à leur faim.

 
19
Ils s’en prennent à Dieu et demandent :
 
 
« Dieu peut-il apprêter une table au désert ?
 
20
Sans doute, il a frappé le rocher :
 
 
l’eau a jailli, elle coule à flots !
 
 
Mais pourra-t-il nous donner du pain
 
 
et procurer de la viande à son peuple ? »

 
21
Alors le Seigneur entendit et s’emporta,
 
 
 il s’enflamma de fureur contre Jacob, *
 
 
sa colère monta contre Israël,
 
22
car ils n’avaient pas foi en Dieu,
 
 
ils ne croyaient pas qu’il les sauverait.

 
23
Il commande aux nuées là-haut,
 
 
il ouvre les écluses du ciel :
 
24
pour les nourrir il fait pleuvoir la manne,
 
 
il leur donne le froment du ciel ;
 
25
chacun se nourrit du pain des Forts, *
 
 
il les pourvoit de vivres à satiété.

 
26
Dans le ciel, il pousse le vent d’est
 
 
et lance le grand vent du midi.
 
27
Sur eux il fait pleuvoir une nuée d’oiseaux,
 
 
autant de viande que de sable au bord des mers.

 
28
Elle s’abat au milieu de leur camp
 
 
tout autour de leurs demeures.
 
29
Ils mangent, ils sont rassasiés,
 
 
Dieu contentait leur envie.

 
30
Mais leur envie n’était pas satisfaite,
 
 
 ils avaient encore la bouche pleine, *
 
31
quand s’éleva la colère de Dieu :
 
 
il frappe les plus vaillants d’entre eux
 
 
et terrasse la jeunesse d’Israël.

 
32
Et pourtant ils péchaient encore,
 
 
ils n’avaient pas foi en ses merveilles.
 
33
D’un souffle il achève leurs jours,
 
 
et leurs années en un moment.

 
34
Quand Dieu les frappait, ils le cherchaient,
 
 
ils revenaient et se tournaient vers lui :
 
35
ils se souvenaient que Dieu est leur rocher,
 
 
et le Dieu Très-Haut, leur rédempteur.

 
36
Mais de leur bouche ils le trompaient,
 
 
de leur langue ils lui mentaient.
 
37
Leur cœur n’était pas constant envers lui ;
 
 
ils n’étaient pas fidèles à son alliance.

 
38
Et lui, miséricordieux,
 
 
au lieu de détruire, il pardonnait ;
 
 
maintes fois, il retint sa colère
 
 
au lieu de réveiller sa violence.
 
39
Il se rappelait : ils ne sont que chair,
 
 
un souffle qui s’en va sans retour.

 
40
Que de fois au désert ils l’ont bravé,
 
 
offensé dans les solitudes !
 
41
De nouveau ils tentaient Dieu,
 
 
ils attristaient le Saint d’Israël.
 
42
Ils avaient oublié ce jour
 
 
où sa main les sauva de l’adversaire.

           

 
43
Par ses signes il frappa l’Égypte,
 
 
et le pays de Tanis par ses prodiges.
 
44
Il transforme en sang l’eau des fleuves
 
 
et les ruisseaux, pour qu’ils ne boivent pas.
 
45
Il leur envoie une vermine qui les ronge,
 
 
des grenouilles qui infestent tout.

 
46
Il livre les récoltes aux sauterelles
 
 
et le fruit de leur travail aux insectes.
 
47
Il ravage leurs vignes par les grêlons
 
 
et leurs figuiers par le gel.

 
48
Il abandonne le bétail à la grêle
 
 
et les troupeaux à la foudre.
 
49
Il lâche sur eux le feu de sa colère,
 
 
 indignation, fureur, effroi, *
 
 
il envoie des anges de malheur.

 
50
Il ouvre la route à sa colère,
 
 
 il abandonne leur âme à la mort, *
 
 
et livre leur vie à la peste.
 
51
Il frappe tous les fils aînés de l’Égypte,
 
 
sous les tentes de Cham, la fleur de sa race.

 
52
Tel un berger, il conduit son peuple,
 
 
il pousse au désert son troupeau.
 
53
Il les guide et les défend, il les rassure ;
 
 
leurs ennemis sont engloutis par la mer.

 
54
Il les fait entrer dans son domaine sacré,
 
 
la montagne acquise par sa main.
 
55
Il chasse des nations devant eux,
 
 
 il délimite leurs parts d’héritage *
 
 
et il installe sous leurs tentes les tribus d’Israël.

 
56
Mais ils bravaient, ils tentaient le Dieu Très-Haut,
 
 
ils refusaient d’observer ses lois ;
 
57
ils déviaient comme leurs pères, ils désertaient,
 
 
trahissaient comme un arc infidèle.
 
58
Leurs hauts lieux le provoquaient,
 
 
leurs idoles excitaient sa jalousie.

 
59
Dieu a entendu, il s’emporte,
 
 
il écarte tout à fait Israël ;
 
60
il quitte la demeure de Silo,
 
 
la tente qu’il avait dressée chez les hommes ;
 
61
il laisse capturer sa gloire,
 
 
et sa puissance par des mains ennemies.

 
62
Il livre son peuple à l’épée,
 
 
contre son héritage, il s’emporte :
 
63
le feu a dévoré les jeunes gens,
 
 
les jeunes filles n’ont pas connu la joie des noces ;
 
64
les prêtres sont tombés sous l’épée,
 
 
les veuves n’ont pas chanté leur lamentation.

 
65
Le Seigneur, tel un dormeur qui s’éveille,
 
 
tel un guerrier que le vin ragaillardit,
 
66
frappe l’ennemi à revers
 
 
et le livre pour toujours à la honte.

           

 
67
Il écarte la maison de Joseph,
 
 
ne choisit pas la tribu d’Éphraïm.
 
68
Il choisit la tribu de Juda,
 
 
la montagne de Sion[1], qu’il aime.
 
69
Il a bâti comme le ciel son temple ;
 
 
comme la terre, il l’a fondé pour toujours.

 
70
Il choisit David son serviteur ;
 
 
il le prend dans les parcs à moutons ;
 
71
il l’appelle à quitter ses brebis *
 
 
pour en faire le berger de Jacob, son peuple,
 
 
 d’Israël, son héritage.

 
72
Berger au cœur intègre,
 
 
sa main prudente les conduit.
Doxologie
 
 
Gloire au Père… Voir le détail
Après un distique :
 
 
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, *
 
 
pour les siècles des siècles. Amen.
Après un tristique :
 
 
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, †
 
 
au Dieu qui est, qui était et qui vient, *
 
 
pour les siècles des siècles. Amen.
Après une strophe de quatre ou six lignes :
 
 
Rendons gloire au Père tout-puissant,
 
 
à son Fils, Jésus Christ, le Seigneur,
 
 
à l’Esprit qui habite en nos cœurs,
 
 
pour les siècles des siècles. Amen.
Oraison
Dieu Très-Haut, tu as choisi pour ton peuple un berger au cœur intègre, le fils de David, Jésus, le Messie. Quand nous oublions qu’il nous a tirés d’esclavage et délivrés de nos ennemis pour nous conduire à ton Royaume, rappelle-toi : nous ne sommes qu’un souffle, nos cœurs sont changeants, nos esprits lents à croire ! Sois miséricordieux, pardonne encore, et nous redirons à cet âge les merveilles dont nous sommes les témoins.

Version œcuménique. Texte liturgique.
Copyright © 2012 A.E.L.F. pour la traduction des psaumes, les oraisons et les titres.
Tous droits réservés.

Psalmodiez à l’aide de tons simples
Si vous êtes débutant ou si vous manquez d’expérience, voici quelques tons simples, accompagnés de pré-écoutes, qui vous permettront d’accéder à tout l’art de la psalmodie par versets.
Pour en savoir plus sur la psalmodie cliquez-ici.
Éclairage sur le Psaume 77
Les leçons de l’histoire : Yahvé et Israël.
— Longue méditation sur l’histoire qui souligne les ingratitudes et les refus d’Israël aux avances divines ; il en résulte une invitation à la conversion, comme Ps 94,8-11. Trois grandes parties : prologue (1-8) ; souvenirs historiques (9-64) ; conclusion à la gloire de Juda (65-72).
— 3-8. Les leçons du passé gardent valeur d’actualité, il faut donc les transmettre aux générations suivantes : c’est un aspect fondamental de la tradition vivante : Exode 12,26-27 ; Deutéronome 6,7.20-25.
— 9-11. Saveur de polémique contre Éphraïm et le royaume du Nord.
— 12. Les champs de Tanis, dans le delta du Nil où se trouvait Pi-Ramsès, Exode 1.
— 24-25. La manne, pain des forts, ou des anges, préfigure l’Eucharisitie, Jean 6 ; c’est pourquoi ce passage est utilisé dans l’office du saint sacrement.
— 27-31. Les cailles, Exode 16,13 ; Nombres 11,31-34 ; Ps 104,40.
— 34. Nombres 21,7 ; Sagesse 16,6.
— 44-51. Rappel des fléaux qui frappèrent l’Égypte. L’auteur utilise librement Exode 7-11.
— 49. Ces fléaux sont des « anges » ou envoyés divins chargés d’exécuter de justes châtiments.
—60-64. Il s’agit de l’Arche prise par les Philistins au temps d’Héli, 1 Samuel 4.
— 66. L’épidémie (d’hémorroides ?) qui frappa les Philistins, 1 Samuel 5-6
— 68-72. Rappelle le choix de David (2 Samuel 7) et manifeste l’attente messianique toujours plus vive.
Extrait de « Votre Bible », Traduction Amiot, Augrain, Neveu, Sesboüé, Tamisier, co-éditée par Médiaspaul et Éditions Paulines
Notes
  1. Sion désigne la vieille ville de Jérusalem ( voir la carte) dont le roi David s'empara aux environs de l'an 1000 av. J-C (2 S 5, 6-10). De Sion vient le mot sionisme, qui désigne le mouvement qui a amené les Juifs dispersés à coloniser, puis à reconquérir la Palestine sur plus d'un siècle (Is 35, 10; 62).
Index Table
Psaume précédent Psaume suivant