Le roi David jouant de la harpe
Index Table
Psaume précédent Psaume suivant
« La prière des psaumes élargit notre horizon. » Benoît XVI

Psaume 89 (hébreu 90)

Apprends-nous la mesure de nos jours

 
1
   D’âge en âge, Seigneur,
 
 
   tu as été notre refuge.

 
2
Avant que naissent les montagnes, †
 
 
que tu enfantes la terre et le monde, *
 
 
de toujours à toujours,
 
 
 toi, tu es Dieu.

 
3
Tu fais retourner l’homme à la poussière ;
 
 
tu as dit  : « Retournez, fils d’Adam[1][2] ! »
 
4
À tes yeux, mille ans sont comme hier,
 
 
c’est un jour qui s’en va, une heure dans la nuit.

 
5
Tu les as balayés : ce n’est qu’un songe ;
 
 
dès le matin, c’est une herbe changeante :
 
6
elle fleurit le matin, elle change ;
 
 
le soir, elle est fanée, desséchée.

 
7
Nous voici anéantis par ta colère ;
 
 
ta fureur nous épouvante :
 
8
tu étales nos fautes devant toi,
 
 
nos secrets à la lumière de ta face.

 
9
Sous tes fureurs tous nos jours s’enfuient,
 
 
nos années s’évanouissent dans un souffle.
 
10
Le nombre de nos années ? soixante-dix,
 
 
quatre-vingts pour les plus vigoureux !
 
 
Leur plus grand nombre n’est que peine et misère ;
 
 
elles s’enfuient, nous nous envolons.

           

 
11
Qui comprendra la force de ta colère ?
 
 
Qui peut t’adorer dans tes fureurs ?
 
12
Apprends-nous la vraie mesure de nos jours :
 
 
que nos cœurs pénètrent la sagesse.

 
13
Reviens, Seigneur, pourquoi tarder ?
 
 
Ravise-toi par égard pour tes serviteurs.
 
14
Rassasie-nous de ton amour au matin,
 
 
que nous passions nos jours
 
 
 dans la joie et les chants.
 
15
Rends-nous en joies tes jours de châtiment
 
 
et les années où nous connaissions le malheur.

 
16
Fais connaître ton œuvre à tes serviteurs
 
 
et ta splendeur à leurs fils.
 
17
Que vienne sur nous
 
 
 la douceur du Seigneur notre Dieu !
 
 
Consolide pour nous l’ouvrage de nos mains ;
 
 
 oui, consolide l’ouvrage de nos mains.
Doxologie
 
 
Gloire au Père… Voir le détail
Après un distique :
 
 
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, *
 
 
pour les siècles des siècles. Amen.
Après un tristique :
 
 
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, †
 
 
au Dieu qui est, qui était et qui vient, *
 
 
pour les siècles des siècles. Amen.
Après une strophe de quatre ou six lignes :
 
 
Rendons gloire au Père tout-puissant,
 
 
à son Fils, Jésus Christ, le Seigneur,
 
 
à l’Esprit qui habite en nos cœurs,
 
 
pour les siècles des siècles. Amen.
Oraison
Dieu qui es de toujours à toujours, tu uses envers nous de patience pour que nous arrivions au repentir. Tu nous donnes les jours et les années de notre vie pour que nous comprenions notre fragilité et que nos cœurs pénètrent la sagesse. Quand nous retournerons à la poussière, ne tarde pas à nous revenir. Et quand nos fautes s’étaleront devant toi, fais venir sur nous la splendeur du ressuscité.

Version œcuménique. Texte liturgique.
Copyright © 2012 A.E.L.F. pour la traduction des psaumes, les oraisons et les titres.
Tous droits réservés.

Psalmodiez à l’aide de tons simples
Si vous êtes débutant ou si vous manquez d’expérience, voici quelques tons simples, accompagnés de pré-écoutes, qui vous permettront d’accéder à tout l’art de la psalmodie par versets.
Pour en savoir plus sur la psalmodie cliquez-ici.
Éclairage sur le Psaume 89
« Mes bien-aimés, il y a une chose que vous ne devez pas oublier : pour le Seigneur, un seul jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un seul jour. » 2 Pierre 3, 8
L’humain n’est qu’un souffle
Du matin au soir de sa vie, le cycle biologique semble s’accélérer. Il conduit tout droit au sommeil de la mort. Sage et lucide, le psalmiste constate la fragilité et la brièveté de l’existence humaine. Pour lui, ce sont les fautes des humains qui enflamment la colère de Dieu. Il comprend les malheurs, la stérilité, les revers de fortune, la mort prématurée, comme des punitions divines. La bénédiction s’exprime au contraire par la fécondité, la prospérité et une longue vie.
Qui n’a pas soupiré devant la brièveté de la vie ? Accepter lucidement qu’il en soit ainsi relève déjà de la sagesse.
Sans commencement ni fin
Le temps n’a pas de prise sur Dieu. Il existait avant les montagnes. Le psalmiste voudrait bien participer un peu à cette stabilité. Puisse Dieu allonger la vie de ses serviteurs, la prolonger dans des descendants et rendre durable les fruits du labeur humain !
Vouloir laisser une trace de son passage sur terre : voilà un désir bien humain. A quelle œuvre vaut-il la peine de consacrer ses jours ?
Extrait de La Bible Expliquée (en français courant).
Nos jours passent comme un soupir.
— Notre vie sur terre est brève et fragile face au Dieu éternel. Mais Dieu est notre refuge, il peut donner un sens à cette existence. Demandons-lui de la remplir de sa sagesse, qui consiste à l’aimer, le louer et le servir.
Extrait de La bible des peuples
Notes
  1. Adam est l'ancêtre de tous les hommes. Adam est le nom donné au premier homme dans la bible, dans le récit du jardin d'Eden (Gn 2 et 3). En hébreu ancien, c'est un nom collectif qui signifie : les gens.
  2. Tu es poussière et à la poussière tu retourneras (Gn 3, 19).
Index Table
Psaume précédent Psaume suivant