Le roi David jouant de la harpe
Index Table
Psaume précédent Psaume suivant
« Le psaume est tranquillité de l’âme et cause de paix, il calme le tumulte et la turbulence des pensées. Il apaise l’emportement, il assagit l’intempérant. Le psaume favorise l’amitié, réunit les divergents, réconcilie les adversaires. Qui, en effet, peut encore considérer comme ennemi celui avec lequel il fond sa voix en prière vers Dieu ? Ainsi donc, la psalmodie procure le plus grand de tous les biens, la charité, faisant de l’accord des voix comme un lien vers l’unité, harmonisant les membres de l’assemblée pour les unir en un seul chœur. » Saint Basile

Psaume 93 (hébreu 94)

Ton amour m’a soutenu

 
1
Dieu qui fais justice, Seigneur,
 
 
Dieu qui fais justice, parais !
 
2
Lève-toi, juge de la terre ;
 
 
aux orgueilleux, rends ce qu’ils méritent.

 
3
Combien de temps les impies, Seigneur,
 
 
combien de temps vont-ils triompher ?
 
4
Ils parlent haut, ils profèrent l’insolence,
 
 
ils se vantent, tous ces malfaisants.

 
5
C’est ton peuple, Seigneur, qu’ils piétinent,
 
 
et ton domaine qu’ils écrasent ;
 
6
ils massacrent la veuve et l’étranger,
 
 
ils assassinent l’orphelin.

 
7
Ils disent : « Le Seigneur ne voit pas,
 
 
le Dieu de Jacob ne sait pas ! »
 
8
Sachez-le, esprits vraiment stupides ;
 
 
insensés, comprendrez-vous un jour ?

 
9
Lui qui forma l’oreille, il n’entendrait pas ? †
 
 
il a façonné l’œil, et il ne verrait pas ?
 
10
il a puni des peuples et ne châtierait plus ?

 
 
Lui qui donne aux hommes la connaissance, †
 
11
il connaît les pensées de l’homme,
 
 
et qu’elles sont du vent !

           

 
12
Heureux l’homme que tu châties, Seigneur,
 
 
celui que tu enseignes par ta loi,
 
13
pour le garder en paix aux jours de malheur,
 
 
tandis que se creuse la fosse de l’impie.

 
14
Car le Seigneur ne délaisse pas son peuple,
 
 
il n’abandonne pas son domaine :
 
15
on jugera de nouveau selon la justice ;
 
 
tous les hommes droits applaudiront.

 
16
Qui se lèvera pour me défendre des méchants ?
 
 
Qui m’assistera face aux criminels ?
 
17
Si le Seigneur ne m’avait secouru, *
 
 
j’allais habiter le silence.

 
18
Quand je dis : « Mon pied trébuche ! »
 
 
ton amour, Seigneur, me soutient.
 
19
Quand d’innombrables soucis m’envahissent,
 
 
tu me réconfortes et me consoles.

 
20
Es-tu l’allié d’un pouvoir corrompu
 
 
qui engendre la misère au mépris des lois ?
 
21
On s’attaque à la vie de l’innocent,
 
 
le juste que l’on tue est déclaré coupable.

 
22
Mais le Seigneur était ma forteresse,
 
 
et Dieu, le rocher de mon refuge.
 
23
Il retourne sur eux leur méfait :
 
 
pour leur malice, qu’il les réduise au silence,
 
 
 qu’il les réduise au silence, le Seigneur notre Dieu.
Doxologie
 
 
Gloire au Père… Voir le détail
Après un distique :
 
 
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, *
 
 
pour les siècles des siècles. Amen.
Après un tristique :
 
 
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, †
 
 
au Dieu qui est, qui était et qui vient, *
 
 
pour les siècles des siècles. Amen.
Après une strophe de quatre ou six lignes :
 
 
Rendons gloire au Père tout-puissant,
 
 
à son Fils, Jésus Christ, le Seigneur,
 
 
à l’Esprit qui habite en nos cœurs,
 
 
pour les siècles des siècles. Amen.
Oraison
Seigneur, tu vois ton peuple que l’on écrase, l’étranger que l’on méprise, la veuve et l’orphelin oubliés, l’innocent condamné ! Toi qui as secouru le Fils de l’Homme, aux jours de sa Passion, pour qu’il n’habite pas le silence de la mort, lève-toi, fais justice aux pauvres ! Ne permets pas que nous soyons les alliés d’un pouvoir corrompu, ni de ceux qui piétinent les hommes.

Version œcuménique. Texte liturgique.
Copyright © 2012 A.E.L.F. pour la traduction des psaumes, les oraisons et les titres.
Tous droits réservés.

Psalmodiez à l’aide de tons simples
Si vous êtes débutant ou si vous manquez d’expérience, voici quelques tons simples, accompagnés de pré-écoutes, qui vous permettront d’accéder à tout l’art de la psalmodie par versets.
Pour en savoir plus sur la psalmodie cliquez-ici.
Éclairage sur le Psaume 93
Prière contre d’injustes oppresseurs.
Ce Psaume, comme le Psaume 81, est une plainte contre les exactions et les injustices des princes du peuple et des magistrats. Il répond à la situation décrite dans les premiers chapitres d’Isaïe (1, 23; 10, 2). Le titre, qui l’attribue à David, n’existe pas en hébreu.
Que le Seigneur soit notre juge contre ceux qui nous oppriment (vers. 1-7) ; quoi qu’ils en pensent, Dieu connaît leurs crimes (8-11) ; que les opprimés attendent avec patience et confiance une délivrance certaine (12-15) : Dieu est là pour les secourir (16-19) : il châtiera les méchants (20-23).
Extrait du Psautier Monastique №370 de 1938, Éditions Sainte-Madeleine
Index Table
Psaume précédent Psaume suivant