Le roi David jouant de la harpe
Index Table
Psaume précédent Psaume suivant
Les psaumes sont des prières de joie et de chagrin, de louange et de repentir, de célébration et de réflexion — un cantique pour chaque occasion de la vie humaine. Certains sont plein de joie et d’euphorie, d’autres donnent voix à la dépression et à l’inquiétude. Tous les sentiments humains sont recueillis dans le psautier et bien qu’il ait été écrit dix siècles avant notre ère, nos prières n’ont pas changé.

Psaume 95 (hébreu 96)

Il vient pour juger la terre

 
1
Chantez au Seigneur un chant nouveau,
 
 
chantez au Seigneur, terre entière,
 
2
chantez au Seigneur et bénissez son nom !

 
 
De jour en jour, proclamez son salut,
 
3
racontez à tous les peuples sa gloire,
 
 
à toutes les nations ses merveilles !

 
4
Il est grand, le Seigneur, hautement loué,
 
 
redoutable au-dessus de tous les dieux :
 
5
néant, tous les dieux des nations !

 
 
Lui, le Seigneur, a fait les cieux :
 
6
devant lui, splendeur et majesté,
 
 
dans son sanctuaire, puissance et beauté.

 
7
Rendez au Seigneur, familles des peuples
 
 
rendez au Seigneur la gloire et la puissance,
 
8
rendez au Seigneur la gloire de son nom.

 
 
Apportez votre offrande, entrez dans ses parvis,
 
9
adorez le Seigneur, éblouissant de sainteté :
 
 
tremblez devant lui, terre entière.

 
10
Allez dire aux nations : « Le Seigneur est roi ! »
 
 
Le monde, inébranlable, tient bon.
 
 
Il gouverne les peuples avec droiture.

 
11
Joie au ciel ! Exulte la terre !
 
 
Les masses de la mer mugissent,
 
12
la campagne tout entière est en fête.

 
 
Les arbres des forêts dansent de joie
 
13
devant la face du Seigneur, car il vient,
 
 
car il vient pour juger la terre.

 
 
Il jugera le monde avec justice, *
 
 
et les peuples selon sa vérité !
Doxologie
 
 
Gloire au Père… Voir le détail
Après un distique :
 
 
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, *
 
 
pour les siècles des siècles. Amen.
Après un tristique :
 
 
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, †
 
 
au Dieu qui est, qui était et qui vient, *
 
 
pour les siècles des siècles. Amen.
Après une strophe de quatre ou six lignes :
 
 
Rendons gloire au Père tout-puissant,
 
 
à son Fils, Jésus Christ, le Seigneur,
 
 
à l’Esprit qui habite en nos cœurs,
 
 
pour les siècles des siècles. Amen.
Oraison
Dieu, notre Créateur et notre Roi, quand le ciel se réjouit de ta gloire et que la mer gronde et mugit, quand la campagne et les forêts de la terre exultent à cause de ton règne qui vient, serons-nous les seuls de tes créatures à ne pas raconter la merveille que tu accomplis dans ton Fils ? les seuls à ne pas dire au monde qu’il est sauvé, à ne pas danser de joie devant ta face ?

Version œcuménique. Texte liturgique.
Copyright © 2012 A.E.L.F. pour la traduction des psaumes, les oraisons et les titres.
Tous droits réservés.

Psalmodiez à l’aide de tons simples
Si vous êtes débutant ou si vous manquez d’expérience, voici quelques tons simples, accompagnés de pré-écoutes, qui vous permettront d’accéder à tout l’art de la psalmodie par versets.
Pour en savoir plus sur la psalmodie cliquez-ici.
Éclairage sur le Psaume 95
Que tous les peuples rendent hommage au Seigneur.
Ce Psaume est un extrait d’un cantique plus long (I Par. 16), composé par David à l’occasion du transport de l’arche dans le tabernacle, ou tente sacrée, qu’il avait fait disposer à Jérusalem sur le mont Sion. Le titre nous apprend que cet extrait fut employé dans une circonstance analogue, plusieurs siècles après, lorsque les Israélites revenus de l’exil construisirent un nouveau temple et restaurèrent le culte du Seigneur. David s’y montre spécialement prophète. Déjà il avait entrevu que le vrai Dieu, si peu connu alors, régnerait un jour sur tous les peuples de la terre, et cela par le moyen de son Messie et de l’Église (voy. Ps. 2, 8; 21, 28; 67, 31 sv.) ; ici, il le voit et l’annonce avec une netteté, une clarté, qu’Isaïe seul devait surpasser. C’est justement qu’on a appelé ce Psaume un cantique de mission : les Apôtres le feront chanter à tous les peuples aussitôt qu’eux-mêmes auront entendu de la bouche de leur Maître : « Allez, instruisez toutes les nations. »
Qu’on publie parmi les nations la grandeur du Seigneur (vers. 1-6) ; que tous les peuples viennent lui rendre hommage (7-10) ; que son avènement réjouisse toute la terre (11-13).
Extrait du Psautier Monastique №370 de 1938, Éditions Sainte-Madeleine
Index Table
Psaume précédent Psaume suivant